Assassin's Creed: Brotherhood

Assassin's Creed: Brotherhood

Tous les chemins d'Ezio mènent à Rome

Assassin's Creed: Brotherhood est le troisième opus de la grande série à succès d'Ubisoft Canada. Toujours en quête de Templiers à assassiner, Ezio parcourt les rues de Rome pour accomplir sa mission. Ses capacités sont de plus en plus évoluées. Lire la description complète

Les plus

  • Esthétique de grande qualité
  • Nouvelles aptitudes au combat
  • Mode multijoueurs, enfin!
  • Scénario bien ficelé

Les moins

  • Répétitivité des tâches

Très bon
8

Assassin's Creed: Brotherhood est le troisième opus de la grande série à succès d'Ubisoft Canada. Toujours en quête de Templiers à assassiner, Ezio parcourt les rues de Rome pour accomplir sa mission. Ses capacités sont de plus en plus évoluées.

Assassin's Creed: Brotherhood met donc en scène le maître assassin Ezio, dans les rues et passages de la ville éternelle à la recherche de César Borgia, sa nouvelle cible. Dans ce nouvel épisode de la série, Rome est découpée en plusieurs secteurs qu'Ezio doit libérer un par un avant d'atteindre sa cible principale.

A nouvel opus, nouvelles possibilités. Dans Assassin's Creed: Brotherhood, Ezio a pris du galon et se trouve doté de nouvelles capacités très excitantes. Comme deux adversaires peuvent l'attaquer en même temps, il peut désormais se défendre avec deux armes ou parades différentes. Il peut aussi donner des coups de pied ou se battre à l'épée depuis son cheval.

Mieux: Ezio peut désormais se muer en recruteur. Au fur et à mesure des missions qu'il remplit, il rencontre d'apprentis assassins prêts à lui donner un coup de main quand le besoin s'en fait sentir. Pour leur faire gagner en expérience, Ezio peut les envoyer partout sur le continent éliminer d'autres cibles annexes.

Assassin's Creed: Brotherhood se compose toujours d'une mission principale et de multiples missions secondaires qui permettent d'en apprendre plus sur sa cible, récolter des cartes et autres objets importants dans le cadre d'un plan d'attaque réfléchi.

Des missions Leonardo (en rapport avec Leonardo da Vinci) permettent même de mettre la main sur des plans de l'inventeur. Celui-ci a été forcé par Borgia d'inventer de nouvelles machines de guerre. C'est à vous qu'il revient de réduire plans et maquettes à néant.

Pour le reste, les joueurs avancent en territoire connu. Ezio est toujours aussi habile pour sauter de poutre en fenêtre, grimper en haut des clochers, se cacher dans la paille ou escalader les façades. Un régal...

Autre régal d'Assassin's Creed: Brotherhood: le mode multijoueurs, vaguement entraperçu dans les épisodes précédents de la série. Les joueurs incarnent les employés d'Abstergo dans l'Animus, sur 8 cartes différentes. Les cibles sont nombreuses, les armes également. Fumigène, pistolet, poison ou encore le morph qui donne notre apparence à tout le monde aux alentours, il y a de quoi bien s'éclater.

17 personnages sont disponibles avec les mêmes aptitudes physiques mais des animations différentes lors de l'assassinat de leur cible. Chaque personnage est customisable à l'aide de 12 capacités permanentes ou temporaires.

Assassin's Creed: Brotherhood est une nouvel réussite pour Ubisoft qui semble mettre à chaque fois les petits plats dans les grands pour un titre amené à rester un moment au panthéon des jeux les plus prenants.